Exposition - A l'assaut - Forteresse royale de Chinon
Les berges à Aubergenville © Mairie d’Aubergenville

Aubergenville : le Paris-Plage des années 1920

Nous sommes dans les derniers temps des années folles. Les Parisiens profitent des beaux jours pour quitter Paris en train et se rendre dans les stations balnéaires de Normandie, mais pas seulement...

La plage d’Aubergenville (dépliant publicitaire, coll. part.)

Depuis 1843, la ligne Saint-Lazare / Rouen marque l’arrêt à Aubergenville, un village à l’époque, situé sur les berges de Seine à une quarantaine de minutes de Paris.

Verrière peinte de 1930. Salle des pas perdus, Gare Saint-Lazare.
Verrière peinte de 1930. Salle des pas perdus, Gare Saint-Lazare.

En 1927, Aubergenville devient une destination balnéaire et entend rivaliser avec ses concurrentes normandes. Si l’on se baigne dans la Seine, depuis la seconde moitié du XVIIIe siècle, on aménage en bord de fleuve des bains publics, puis des bassins collectifs.

Bateaux sur les berges de Seine à Aubergenville © Mairie d’Aubergenville
La plage d'Elisabethville à Aubergenville

Connu sous le nom de “La plage de Paris”, le quartier d'Elisabethville à Aubergenville dispose bientôt d’un golf 18 trous, d’un tennis, de cabines de bain en bois, de canots, d’un hôtel-restaurant gastronomique et d’un casino. Et le succès est au rendez-vous, raconte un voyageur dont le récit est conservé aux archives municipales : "J’ai voyagé dans un train bondé de voyageurs ; (...) J’ai suivi la foule descendue à la gare et qui se dirigeait vers la Seine ; au bord du fleuve, j’ai trouvé une belle plage et un restaurant qui est répétition de celui de la Rôtisserie de la Périgourdine de Rouzier à la place Saint-Michel à Paris."

Danses sur les bords de Seine à Aubergenville © Mairie d’Aubergenville
Parisiens en goguette à Elisabethville

Le krach de 1929, puis la Seconde Guerre Mondiale portent un coup d’arrêt au tourisme balnéaire de la Seine dont Aubergenville.

Des années de réhabilitation ont été nécessaires pour que les bords de Seine puissent à nouveau faire le bonheur des promeneurs. Les berges ont été réaménagées en veillant à la préservation du biotope de la vallée de la Seine.  

À partir de mai, un bac permet de traverser gratuitement le fleuve entre Aubergenville et Juziers. C’est l’occasion d’admirer la Seine sur une portion redevenue sauvage à quelques kilomètres de Paris.

La Seine à Aubergenville ©Mairie d’Aubergenville
Les rives de la Seine aujourd'hui

Sentiers de promenades, ruches, tontes de moutons nains, découverte de la biodiversité sont également proposés à l’occasion de la fête de la nature, dimanche 21 mai. Plus de renseignements en suivant ce lien.

À voir également :

Quiz Essonne
Quiz : Le patrimoine de l'Essonne
Infographie : La Seine en Île-de-France
Infographie : La Seine en Île-de-France

 

Scroll to Top