CIC, partenariat patrimoine culturel, J'aime mon patrimoine, rose de reims, chateau de Blois
Jardins et château du Rivau © Jardins et châteaux du Rivau

6 jardins du Val-de-Loire à explorer

Surnommé depuis le XVe siècle le « Jardin de la France », le Val de Loire offre encore aujourd’hui une multitude de lieux d’agrément historiques, ou plus récents, à explorer.
En 2017, 70 de ces jardins se sont rassemblés pour proposer une saison culturelle aux visiteurs du Val-de-Loire (à découvrir ici).

Nous vous proposons d’en parcourir 6, du Loiret au Maine-et-Loire, situés le long de la Loire et de ses affluents.

Arboretum des Grandes Bruyères dans le Loiret :

Niché au cœur de la Forêt d’Orléans, l’arboretum des Grandes Bruyères a été fondé dans les années 1970 par deux passionnés des jardins qui ont à cœur de préserver le patrimoine végétal.
Sur 15 hectares, Brigitte et Bernard de la Rochefoucauld ont créé 8 jardins et 2 arboretums où se mêlent essences rares et exotiques, intégralement traitées sans produits chimiques.

Arboretum des Grandes Bruyères © JF Grossin
Arboretum des Grandes Bruyères

Les multitudes de bruyères qui donnent leur nom au parc forment une collection de référence au niveau national.

Le Vieux Chêne de l'Arboretum des Grandes Bruyères © JF Grossin
Le Vieux Chêne de et les bruyères de l'Arboretum des Grandes Bruyères

En 1984, ses fondateurs ont fait don du parc à la Fondation des Parcs de France pour assurer sa pérennité. Ouvert au public depuis 1991, il a reçu le label « Jardin remarquable » en 2004.
Pour en savoir plus sur l'Arboretum des Grandes Bruyères.

Arboretum des Grandes Bruyères © V Treney
Arboretum des Grandes Bruyères

Jardins du château de Chambord dans le Loir-et-Cher :

C’est une résurrection de ses jardins à la française que le célèbre château de François Ier est en train d’observer.

Jardins Domaine national de Chambord © Archivolte
Projet de jardins à la Française du Domaine national de Chambord

Ces jardins, imaginés sous le règne de Louis XIV ont finalement vu le jour en 1734.
Progressivement disparus au XXe siècle, ils ont fait l’objet d’une recherche archéologique et documentaire pendant 16 ans afin de les restituer de façon authentique.

Plus de 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes, ou encore 18 874 m² de pelouses ont été plantés entre août 2016 et mars 2017, sur une surface de plus de 6 hectares, devant la façade septentrionale du château.

Travaux dans les jardins- domaine national de Chambord © Leonard de Serres
Travaux dans les jardins du domaine national de Chambord

Ce chantier paysager exceptionnel est le plus important en France depuis 20 ans. Il a été permis grâce à un mécène américain, Stephen Schwarzman.
Le jardin a ouvert ses allées au public depuis le 20 mars 2017.
Pour en savoir plus sur les jardins de Chambord.

Projet des jardins de Chambord
Projet définitif des jardins de Chambord 

Jardins du château de Villandry en Indre-et-Loire :

Édifié par Jean Le Breton, le château de Villandry est un des joyaux de la Renaissance dans le Val-de-Loire.
Féru de jardin, ce ministre des Finances de François Ier fait aménager les alentours du château avec des parterres décoratifs en carrés, dits parquets, sur le modèle de ce qu’il a admiré en Italie.

Domaine de Villandry vu du ciel © Gillard et Vincent
Domaine de Villandry vu du ciel

Au XVIIIe siècle, le domaine est acquis par  Michel-Ange de Castellane, ambassadeur de Louis XV. Dans les jardins les parquets sont remplacés par des jardins à la française selon le goût de l’époque, avec miroirs d’eau, orangeries et dentelles de buis.

Au XIXe siècle, le château change souvent de propriétaires sans être modifié. Il est finalement acquis en 1906 par Joachim Carvallo et Ann Coleman qui œuvre à redonner aux jardins leur visage de la Renaissance, tout en conservant le parc à la Française.

Domaine de Villandry vu du ciel © Gillard et Vincent
Domaine de Villandry vu du ciel

Ouverts au public dès 1920, les jardins n’ont jamais cessé de faire la renommée de Villandry. Les descendants de Joachim Carvallo ont perpétué l’effort de leur aïeul en conservant et en agrémentant les jardins, devenus bio récemment.
Pour en savoir plus sur le château et les jardins de Villandry.

Jardins de Villandry © Gillard et Vincent
Jardins de Villandry 

Découvrir 3 autres jardins

Page 1  Page 2

Scroll to Top