sculptrices en périgord du 2 décembre 2016 au 27 février 2017 à Périgueux
millefleurs-a-la-licorne-nef-des-tentures©CiteInternationaleDeLaTapisserie

Les origines de la tapisserie à Aubusson :

Les origines de la tapisserie à Aubusson, dans le département de la Creuse, se perdent dans les méandres de l’histoire et de la légende.
Plusieurs théories s'affrontent pour expliquer l'implantation de ce savoir-faire sur les bords de la Creuse.

Vue d Aubusson © MOSSOT - CC BY-SA 3.
Vue d'Aubusson dans la Creuse

Pour certains, cette pratique aurait été implantée par des sarrasins survivants de la déroute de leurs coreligionnaires à Poitiers en 732, qui se seraient installés dans la région.

Georges Sand et d’autres auteurs du XIXe siècle, avançaient que cette pratique aurait été apportée par le prince Ottoman Zizim en exil à Bourganeuf (à 40 km d’Aubusson) à la fin du XVe siècle.

Portrait du prince Zizim par Pinturicchio
Portrait du prince Zizim par Pinturicchio

D’autres contestent cette origine orientale en rappelant qu’elle aurait été induite par un type de tapis produits dans la région, les tapis sarrasinois, mais que cette pratique serait arrivée au XIVe siècle, par Louis Ier de Bourbon, comte de la Marche et son épouse flamande, Marie de Hainaut, qui auraient incité les tapissiers Flamands à venir s’installer sur les bords de la Creuse.
Cette hypothèse est accréditée par la technique utilisée : tissage en basse lisse et le choix similiaire de Sainte Barbe en patronne protectrice.

Louis Ier de Bourbon
Louis Ier de Bourbon
Marie de Hainaut
Marie de Hainaut

 

Cette implantation n'est pas fortuite, en effet, les eaux de la rivière Creuse sont acides, ce qui permett un dégraissage des laines plus facile et assure une meilleure tenue aux teintures de couleurs.
Les premières tapisseries connues dans la région ont été produites en 1501 par les frères Augeraing. Dès cette époque, des communautés de tapissiers sont attestées à Aubusson et à Felletin.

nef-millefleurs©CiteInternationaleDeLaTapisserie
Tapisseries Mille fleurs, typiques de la production du XVIe siècle

Cette activité croît au cours des siècles et Colbert crée la Manufacture Royale d’Aubusson en 1664, qui consacre ce savoir-faire.
Les lissiers ne sont pas pour autant réunis dans un même atelier et plusieurs dizaines d’entre eux œuvrent sous cette appellation.

Tapisserie d'Aubusson du XVIIe siècle : la Naissance de Marie
Tapisserie d'Aubusson du XVIIe siècle : la Naissance de Marie

La révocation de l’Edit de Nantes en 1685 est un coup dur pour la manufacture, de nombreux ateliers d’Aubusson s’étant convertis à la religion réformée. 200 lissiers de la ville s’exilent alors.

Ce n’est que sous le règne de Louis XV que la manufacture retrouve son éclat, notamment en reproduisant en tapisserie de célèbres œuvres des peintres de la cour comme Boucher, Watteau, Oudry ou Huet.

Tentures du XVIIIe siècles de la manufacture d'Aubusson
Tentures du XVIIIe siècles de la manufacture d'Aubusson

Après le coup d’arrêt de la Révolution, au XIXe siècle Aubusson commence une production industrielle de la tapisserie et développe largement sa production de tapis.

Tapis d Aubusson du XIXe siècle
Tapis d'Aubusson du XIXe siècle

En 1884, une nouvelle impulsion est donnée avec la création de l’École Nationale d’Art Décoratif d’Aubusson (dite ENAD), l'une des trois premières en France avec celles de Paris et de Limoges.

Ses directeurs successifs imposent une création de nouveaux modèles inspirés des nouveaux courants artistiques et tout au long du XXe siècle des artistes de renom font tisser leurs œuvres à Aubusson.

C’est le cas de Georges Braque, Alexander Calder, Pablo Picasso...

Dans les années 1990, l’ENAD est fusionnée avec celle de Limoges et les locaux sont déménagés dans la capitale limousine.
Cependant, la production de la tapisserie continue à Aubusson et un musée dédié à son histoire est créé.

En 2009, le classement au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO de ce savoir-faire donne un nouveau souffle à cette tradition qui se concrétise aujourd'hui par la création de la Cité Internationale de la Tapisserie à Aubusson.

jardin-cite-©CitéInternationaleDeLaTapisserie
Cité Internationale de la tapisserie d'Aubusson

Inaugurée à l'été 2016, cette Cité de la tapisserie présente l'histoire de ce savoir-faire, explique sa technique et expose les œuvres de maîtres lissiers qui ont fait la renommée d'Aubusson jusqu'au XXe siècle, dont Jean Lurçat et Dom Robert.

œuvres de Dom Robert©CiteInternationaleDeLaTapisserie
Œuvres de Dom Robert

Un espace dédié aux expositions temporaires et à la création contemporaine est également installé dans les locaux, ainsi qu'une école de lissiers afin de perpétuer la transmission du savoir-faire aux générations futures.

Creation contemporaine à la cité de la Tapisserie de d Aubusson ©EricRoger
Creation contemporaine à la cité de la Tapisserie de d'Aubusson

Pour en savoir plus sur la Cité Internationale de la tapisserie d'Aubusson.

Pour en savoir plus Aubusson et Felletin.

À voir également :

Le Secret de la Licorne
Article : Le Secret de la Licorne
Quiz Tapisserie d'Aubusson
Quiz : les métiers d art

 

Scroll to Top